Visite au domaine Goisot : les 2011 & 2012

goisot 2014Rendez-vous pris le 24 mai au domaine : c’est Guilhem qui nous accueille.

C’est parti, on descend dans le chai, le fameux corps de garde.

Toujours aussi passionné et précis dans ces explications, Guilhem nous a offert à la dégustation des 2011 et des 2012.

On attaque par deux  rouges 2011 :

Irancy les Mazelots 2011 : nez concentré de fruit noir, avec du poivre et des épices. La trame tannique est serrée. Beaucoup de délicatesse. On est sur du bonbon à la groseille et à la mûre, belle tension acidulée. Encore jeune mais potentiel énorme !

Côte d’Auxerre la Ronce 2011 :Un petit nouveau avec cette première cuvée du la Ronce dont la parcelle de marnes blanches et peu calcaire fait suite à celle de la Gondonne. Cette sélection de pinot noir est prometteuse : nez concentré de grosse cerise noire et de fleurs sauvage avec une impression de souplesse et tout en finesse. En bouche, c’est plein, charnu et rond et déjà bien souple, sur le fruit noir avec un léger toasté.

Viennent ensuite les blancs. En 2011, la récolte réalisée assez tôt s’est déroulée normalement et a permis de produire de belles choses.

Côtes d’Auxerre Corps de Garde 2011 : Très parfumé, sur les agrumes et les fleurs. Beaucoup de fraîcheur que l’on retrouve en bouche, sur un équilibre toujours impeccable. Belle minéralité présente. Intense et long.

Biaumont 2011 : Cette parcelle dont l’altitude est plus élevée est d’un sol épais d’argiles marrons. Encore sur la réserve, on est sur le fruit et les fruits secs (amande) et d’amande fraîche. Rondeur et bouche avec un équilibre remarquable.

Gondonne 2011 : Plus épanoui aujourd’hui que le Biaumont, la Gondonne s’exprime déjà bien. C ‘est très riche et déjà assez complexe. Minéralité iodée et nez d’amande et d’agrumes. La bouche est fine et délicate, tout en équilibre avec une finale intense.

Passons aux sauvignons 2012:

Saint-Bris Moury 2012 : Il me semble s’être refermé mais il s’ouvre enfin petit à petit pour s’exprimer plus franchement sur les agrumes. Peut-être moins expressif que le 2011. La bouche est souple avec un peu de gras et une légère minéralité. Sol calcaire.

Saint-Bris Exogyra Virgula 2012 : Toujours plus expressif, l’Exogyra Virgula me plait de plus en plus. Nez fin de pamplemousse rose, d’ananas, notes florales et herbeuses légères avec un peu de fumée et une sensation de belle rondeur. En bouche, l’équilibre est remarquable, c’est très expressif mais en finesse, aérien et avec une juste minéralité. On peut déjà s’en régaler !

Saint-Bris Corps de Garde 2012 : L’expression parfaite à mes yeux du sauvignon rose ou fié gris. Le nez est… top, on dirait un parfum subtile composé de fruits exotiques et d’agrumes, d’agrumes confits, de fleurs,  de fruits secs. La bouche est déjà très bien équilibrée et longue, sur un mélange délicat de fruits exotiques et de fleurs (comme au nez).

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*