Vin du Languedoc – Les Escarelles – Verticale 2007 – 2008 – 2009

Dégusté le 07/07/2011.

Les Escarelles est un vin de passionnés, un vin de garage qui commence à s’affirmer particulièrement depuis le millésime 2007.

Nous aurons l’occasion de parler du 2006, mais comme il ne correspond pas à ce que désire obtenir Joël Beauvivre, son principal créateur, il est plus logique de le décrire dans d’autres colonnes.

Les vignes sont situées à Saussines dans l’Hérault, entre Pic Saint Loup, Lunel et Sommières.

J’invite Joël à nous donner plus de détails sur les différents cépages constituant l’assemblage.

  • Les Escarelles 2007

La robe est d’un rubis brillant très intense et profond.

Le nez est sur le fruit avec un côté floral. On repère la mûre, la cerise noire mais ensuite surtout le cassis qui est assez marqué. Par contre, une note assez franche et très présente de colle, se confondant au départ avec du kirch, est particulièrement dominatrice. S’agit-il d’un réel défaut, sachant que le même millésime bu déjà à plusieurs reprises n’avait pas cette caractéristique. Souhaitons qu’il s’agisse d’autre chose. Un long carafage peut certainement aider…à tester. On note également du café vanillé et des épices douces.

La bouche présente une belle attaque franche et une certaine longueur. C’est un peu vert, sur le café et le bourgeon de cassis.
La matière est belle et le tout donne un assez bel équilibre.

Verre vide : notes de tabac et bourgeon de cassis ainsi qu’un côté animal type cuir mouillé.

Infos : Les Escarelles – Vin de table – 2007 – Rouge – 14,5%

  • Les Escarelles 2008

La robe est un peu moins intense que le 2007 mais la couleur est similaire. Le liseré est d’un léger violacé.

Le nez est plus doux, sur le yaourt aux fruits rouges et noirs. On ne trouve plus ce côté colle de la bouteille précédente.
On est plus sur une note herbacée : laurier ,thym.
Le tout semble plus doux et délicat.
On retrouve le nez typique du domaine après agitation.

La bouche est sur le cassis  et le fruit noir. Elle est plus pure que le 2007  mais assez similaire, en particulier en ce qui concerne le cassis. On note de la réglisse.

Par rapport au 2007, c’est moins long mais plus délicat.

Bouteille finie le lendemain et le surlendemain : très bien, même mieux ! Pensez donc à carafer longuement!

Infos : Les Escarelles – Vin de France – 2008- Rouge – 14%

  • Les Escarelles 2009

La dernière mise du domaine…

Robe violacée très brillante.

Ici on est d’abord plus sur la framboise et la fraise cuite. J’ai ressenti une pointe acide et douce comme ce que l’on peut rencontrer dans un yaourt bulgare. De même, j’ai noté de la liqueur de café. Il ressemble à un parfum féminin assez capiteux.
L’agitation nous permet de retrouver les caractéristiques olfactives du 2007 et du 2008 avec un côté jus de viande mêlé aux épices douces et à la bergamote.

Les Tanins sont très fins. Il est un peu corsé mais déjà assez long.

Encore un peu jeune mais très fin et superbe potentiel !

Infos : Les Escarelles – Vin de France – 2009- Rouge – 14,5%

Accords : viandes grillées, rôti de boeuf, agneau, viandes rouges, charcuterie, charcuterie espagnole, fromages basques

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*