Mesdegustations

Dégustations, accords & autour du vin

Vin du Languedoc – Les Escarelles – 2007

Dégusté le 29/04/2012.

On revient sur le 2007 de ce vin de passionnés du domaine des Escarelles dans l’Hérault.

La robe est très intense et profonde, virant au noir.

Dés l’ouverture, on est saisi par la présence forte du fruit noir. On retrouve de la mûre, de la cerise noire et du cassis. C’est très intense et avec beaucoup de rondeur. On a également les arômes de l’élevage en fûts qui assure un côté vanillé très beau ainsi que des touches mentholées.

Au 2d nez, toujours autant de fruits noirs mais des notes marquées de café (torréfaction) et surtout de réglisse apparaissent. On peut remarquer comme un parfum de violette mais très concentré. De même, jus de viande et notes grillées sont de la partie. C’est vraiment puissant, avec beaucoup de présence et de concentration.

On a de la souplesse en attaque, sur le fruit. On a de la réglisse et une finale poivrée. On peut noter le boisé encore présent. La matière est agréable. Ici aussi, c’est concentré, même si je trouve la bouche un peu en retrait par rapport au nez. De même, un léger manque d’acidité et un manque d’allonge sont à noter.

Je pense qu’il commence à être à point, en particulier un long carafage de plusieurs heures pourra lisser la bouche pour en faire un compagnon fabuleux de fromage de brebis basque.

Accords : viandes rouges grillées, viandes rouges rôties, rôti de bœuf, côtes d’agneau grillées, viandes rouges, charcuterie, charcuterie espagnole, fromages basques

Infos : Les Escarelles – Vin de table – 2007 – Rouge – 14,5%

Au Suivant Poste

Précedent Poste

1 Commentaire

  1. xav 17 septembre 2017 — Auteur d'un article

    2017 : Belle évolution sur le kirsch, à boire car la bouche se madèrise légèrement.
    Top sur un magret de canard aux pêches de vigne !

Poster un Commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Mesdegustations

Thème par Anders Norén