VDP de l’Hérault – Mas de Daumas Gassac – 2002

Dégusté le 16/09/2012.

On refait le point sur ce 2002 déjà dégusté l’année dernière. Il apparaissait clairement que cet « petit » millésime semblait à boire.

Comme on va le voir, on retrouve globalement les mêmes caractéristiques. Allez, hop, 8h de carafe ce coup-ci et c’est parti !La robe est grenat pourpre de densité moyenne avec une très belle brillance et un tuillage avancé, signe qu’en moins d’un an, le breuvage a pris un certain coup de vieux.

Le 1er nez est sur les fruits rouges et noirs : cerise, cassis, mûre, fraise cuite et enfin la framboise qui nous avez marqué lors de la dégustation précédente. On a aussi un cuir très fin et une pointe de gibier.

A l’agitation, le cade se révèle ainsi qu’un joli boisé et un peu d’herbe de la garrigue. Un note de torréfaction se mêle au cuir et au fruit. Puis vient une note de viande rouge qui renforce la note giboyeuse. On a toujours la framboise qui devient maintenant très présente. C’est très beau et élégant.

En bouche, on a beaucoup de souplesse et de finesse ici aussi. Ce n’est pas exubérant mais les sensations sont agréables. On a un peu d’épice et une belle pointe acide. On est sur le noyau sur l’allonge, sur le fruit et l’alcool. Le verre vide offre un cuir superbe avec des touches riches de vanille et de torréfaction… assez extraordinaire !

A boire, assurément.

Un petit mot de plus (comme d’habitude avec Daumas on dirait… 😉 ) : bien veiller à respecter la température de service sinon, le breuvage risque de sembler manquer légérement de matière.

Accords : Gigot d’agneau, carré d’agneau, côte de veau épaisse, côte de bœuf grillée, gibier à poils, daubes, mimolette extra-vielle, saint Nectaire fermier

Infos : Mas de DAumas Gassac – VDP de la vallée de l’Hérault – 2002 – Rouge – 13%

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*