Salon gastronomie & vins à Orléans

Un salon associant vins et gastronomie voilà une idée qu’elle est bonne !
Ce n’est pas la première édition de ce salon sur Orléans et la foule est venue nombreuse se remplir les narines et s’exciter les papilles.

Arrivé tardivement, j’ai pu déguster quelques vins sympathiques, avec des gens sympathiques et d’autres beaucoup moins…

Je signale que les conditions ne sont pas idéales dans ce genre d’endroit car de nombreuses odeurs (agréables) y règnent et se mélangent.

Tout d’abord un domaine intéressant dans une appellation modeste : Maison Colin en Côteaux du Vendômois. J’ai pu déguster quasiment l’ensemble de la gamme du gris d’Aunis au blanc moelleux et même des mousseux. La minéralité est remarquable dans tous les blancs, très typés chenin et tous intéressants. Le blanc moelleux est plutôt beau. Les « gris » sont très vifs, très fruités et épicés, agréables à boire tout de suite. Le rouge vieilles vignes est puissant et demande à vieillir. Globalement, j’ai trouvé les rouges trop marqués par le « cabernet-franc ». Les mousseux/pétillants, appelés les « Perles d’Anne-Sophie », ne m’ont vraiment pas emballé… Globalement un domaine à suivre car les rapports qualité/prix semblent honnêtes, surtout en blancs et en gris.

Ensuite un domaine intéressant du Jura : le domaine de la Petite Marne (Noir Frères, vignerons à Poligny) avec des Savagnins typiques, très biens faits et très très longs. Les blancs « Traditions » sont également notables car bien typés. Le Macvin est sympathique. Je n’ai pas dégusté les rouges. Bon rapport Q/P.

Enfin, la très connue cave coopérative du Cellier des Templiers en Banyuls dont quelques uns des vins ont pu, heureusement, être appréciés malgré un représentant à l’humeur et à l’approche commerciale douteuses… Les vins de Banyuls sont très intéressants et agréables. Je n’ai gouté que les VDN qui sont toujours bien faits et d’un rapport Q/P intéressant. La gamme proposée est très large puisqu’on y trouve des VDN, des rimatges (vintages), des Banyuls, des Collioure, des blancs, des rouges, des rosés… Je ne m’étendrai pas plus mais je pense qu’il y a un véritable problème quant aux commerciaux censés aimer et faire découvrir le produit qu’il vendent…du moins il y avait un problème avec celui qui était là ce jour-là…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*