Saint-Julien – Les fiefs de Lagrange – 1988

Dégusté le 03/11/2005.

Robe brillante assez sombre mais moyennement intense, couleur groseille et tuilage

1er nez : sous-bois, humus, groseille, cassis, baies bien mûres, myrtille, vieux cuir, gibier

2d nez : idem au 1er nez déjà très riche avec plus d’intensité

Bouche : attaque ronde et assez douce qui se développe de façon continue. Les tanins sont bien très fondus mais je trouve que la matière manque de densité. Cerise et noyau de cerise à l’eau de vie. Encore bien équilibré.

Je l’avais bu en 1998 et il était à point, extra. Là, il est sans doute un peu trop vieux mais passe encore très bien sur les plats.

Accords : agneau, côte de veau, daube de sanglier, lièvre, gibier à poils, viande en sauce, gratin de macaroni, mimolette extra-vielle, vieux gouda, morbier, saint nectaire fermier

Infos : Les fiefs de Lagrange – Saint-Julien – 1988 – Rouge – 12,5%

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*