Saint Julien – Château Branaire (Duluc-Ducru) – 1993

Dégusté le 07/04/2007.

La robe d’un pourpre de densité moyenne est très élégante et présente un léger tuilage;

Le nez est d’abord sur les petits fruits rouges et noirs, avec du vieux cuir. On note un côté mentholé ainsi que du sous-bois. Le gibier et le jus de viande pointent déjà leur nez.

D’ailleurs, c’est après agitation que ces deux derniers arômes se révèlent plus, se mêlant au reste. Cuir et gibier s’associent bien. On a une légère pointe de poivron vert mais elle ne gêne pas. Des touches de boîte à cigares, de bois de cade et de torréfaction apparaissent. On peut noter un très léger côté fumé.

En bouche, on retrouve le nez avec des tanins des fondus. L’attaque est sur le sucre du fruit. C’est ample et affirmé mais l’amertume est assez présente. La longueur est moyenne. On est sur un fruité complexe avec de la torréfaction et des notes giboyeuses et de viandes.

Un peu déçu mais l’année n’est pas extraordinaire non plus… A voir sur les plats.

Accords : agneau, épaule d’agneau rôtie aux cèpes, côte de veau épaisse et gratin de macaroni, mimolette extra-vieille, saint nectaire

Infos : Château Branaire (Duluc-Ducru) – Saint Julien – Beychevelle – Grand Cru – Rouge – 1993 – 12,5%

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*