Pessac-Léognan blanc – Domaine de Chevalier – 1999

Dégusté le 26/02/2011.

Quoi de mieux pour mettre en valeur le menu « Parfums et saveurs » de chez Saudeau au manoir de la Boulaie qu’un Domaine de Chevalier blanc ? Pas grand chose car il faut un vin capable de s’accorder avec du poisson ou encore du pigeon (cuisson lente) mais également avec des mets auxquels nos papilles ne sont pas forcément habituées (épices et plantes asiatiques).

La robe est belle et brillante, jaune or intense.

Le nez est complexe et ample : des fruits secs, de la noix, de la croute de pain, de la brioche, du miel mais aussi des fruits confits (ananas, citron).

C’est beau et long. La matière est fluide, l’équilibre parfait. La finale est minérale (poudre). Ce vin n’a pas épuisé son potentiel.

Sur les cèpes, ces derniers ont tendance à dominer, surtout le bouillon, particulièrement concentré. La spirale de spaghetti aux langoustines, ris de veau et coco de Paimpol donne un accord quasi parfait, tout tombe juste et mets et vin luttent à armes égales ! Il en est presque de même avec le bar et le fameux ail noir d’Aomori. L’accord est également juste avec le pigeon de Mesquer : aucune fausse note, au contraire.

 Infos : Domaine de Chevalier – Pessac-Leognan – Blanc – 1999

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*