Pessac-Léognan blanc – Château Larrivet Haut-Brion – 2005

Dégusté le 01/01/2012.

Château Larrivet Haut-Brion 2005Pour accompagner une canette aux mandarines, j’ai décidé d’ouvrir ce Château Larrivet Haut-Brion blanc, et je dois dire que l’accord était plutôt bien vu car la mandarine est un des arômes les plus marquants de ce Pessac.

La robe est or brillant avec de beaux reflets vifs et cuivrés.

Le nez est d’abord sur les agrumes comme le citron, la mandarine, l’orange. On est vraiment frappé par la mandarine. On a également de la noisette qui est bien présente. On peut noter des zestes d’orange et de citron, ainsi qu’un peu de bergamote. C’est très élégant et très fin.

Au 2d nez, on a les même arômes mais avec des fruits secs plus marqués comme la noisette et le raisin sec, mais aussi des fruits séchés (ananas, mandarine) et légèrement confits (citron). La noisette donne un petit côté praliné. En le laissant évoluer et se réchauffer, on a clairement des notes de rhum et de vanille qui se mêlent à un léger miel et à de l’acacia.

Dans le verre vide, on retrouve le citron et la mandarine.

La bouche est fine et fluide, avec de l’amertume donnant un côté épicé. On y retrouve le nez sur une assez belle longueur. C’est bien équilibré même si je m’attendais à quelque chose d’un peu plus gras.

Accords : canette aux mandarine, canard aux oranges, foie gras d’oie mi-cuit, cuisine exotique, cuisine Thaïlandaise, homard à l’armoricaine, Chavignol sec, crêpe suzette.

Infos : Château Larrivet Haut-Brion – Pessac-Léognan – Blanc – 2005 – 14,5%

 

2 commentaires on “Pessac-Léognan blanc – Château Larrivet Haut-Brion – 2005”

  1. Niclak Répondre

    Tres belle description. Je viens d’en ouvrir une pour ma part, ce millésime est vraiment atypique (notamment vs le 2004) moins frais, tout en concentration, avec une finale d’une longueur exceptionnelle sur des notes de vanille/caramel aux accents certains de rhum. Le nez est vraiment typé pessac, fumé, dévoilant des notes de miel, abricot, pêche blanche compotee. L’attaque peut sembler un peu fluette, mais c’est un vin tout en longueur et non en largeur. Probablement mon pessac blanc preferé. Niclak

    • xav Répondre

      Merci Niclak pour ce commentaire et ta description !
      C’est vrai que 2005 est très certainement un millésime à part et ce que tu dis en comparant la longueur de ce vin à sa largeur résume parfaitement l’impression que j’en ai eu. On a déjà beaucoup de plaisir à boire ce château Larrivet et une multitude d’accords sont possibles avec ce Pessac.
      Je pense qu’il sera encore meilleur dans 2 ou 3ans, voire beaucoup plus !
      En Pessac blanc, j’ai aussi apprécié le domaine de Chevallier en 1999 une année moins prestigieuse que 2005, mais un vin excellement fait (http://mesdegustations.com/pessac-leognan-blanc-domaine-de-chevalier-1999/).
      À bientôt j’espère pour d’autres de tes commentaires.
      Xav

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*