Pessac-Léognan blanc – Château Bouscaut – 2005

Dégusté le 13/02/2015.

Pessac blanc - Bouscaut 2005Belle brillance pour cette robe intéressement or.

Une fleur d’oranger volatile fait vite la place à la noisette et au fruit exotique, déjà intenses dans ce 1er nez. Une touche de miel, ronde et au vanillé léger, souligne cette noisette qui est vraiment bien présente. Ces senteurs donnent tout de suite envie d’en savoir plus, en fait elles vous attirent irrémédiablement. On a aussi une impression de rondeur, sans lourdeur, reposant sur une trame fraîche et tonique juste ce qu’il faut.

L’harmonie donnée par l’agitation du verre arrondit le tout. Le miel ressort d’abord, donnant beaucoup plus de profondeur et de complexité. La noisette est toujours là, au milieu d’un verger de fruits exotiques dans lequel on trouverait de la mangue. J’ai aussi comme l’impression d’être dans un atelier de pâtes de fruit, mêlant parfums chauds et frais, acidité et sucre… Les notes florales reviennent un peu avec des odeurs de buis très fines.

saint Jacques poêléesTout en douceur, l’attaque est nette et fait monter l’intensité de la bouche qui est ronde et grasse, sans être lourde, à l’acidité suffisante. Les sensations s’élargissent alors, la bouche amplifie sa présence, éclate, puis retombe. On retrouve les arômes que l’on a au nez et une légère minéralité type poudre à canon est présente rapidement. La longueur est très belle, les sensations imprègnent longtemps le palais. L’équilibre est vraiment fascinant et tout du long !langouste safran agrumes

 

 

Le verre vide est tout en noisette.

Accords : Saint-Jacques poêlées, langouste aux agrumes et safran, homard, poisson en sauce, crustacés, huîtres chaudes, fromages basques, crottins secs

Infos : Château Bouscaut – Pessac-Léognan – 2005 – blanc – 13,5% – L.71205

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*