Pauillac – Château Pichon Longueville Baron – 1993

Dégusté le 03/12/2011.

Ce mois de fêtes commence fort puisqu’on attaque avec un vénérable Pauillac de 18 ans révolus. Certes ‘93 n’est pas à classer dans les années exceptionnelles mais dans les bonnes. Un 2d cru classé du niveau de ce Pichon Longueville méritait donc bien d’être patient quelques années !

Vous allez voir que oui, j’ai bien fait d’attendre…

La robe est d’un pourpre intense avec une belle brillance. Il semble à point.

Au 1er nez….ouahhhh! Il y a déjà beaucoup de choses. Il y a encore du fruit, noir : mûre, cassis, cerise noire. On est frappé par le cuir, la boîte à cigare, le cade. On a aussi des touches de venaison et de gibier bien marquées, du champignon ainsi que des notes de torréfaction et un pointe de bergamote. Beaucoup de choses, je vous dis. Ce nez appelle le Roquefort mais agitons-le un peu pour qu’il s’exprime pleinement.

Et c’est un second nez plus animal qui se présente. On a toutes les nuances de cuir : classique, humide, vieilli, mais aussi de la réglisse, du café, et le champignon qui se lâche du côté du cèpe, s’alliant avec des notes de sous-bois, de terre humide et d’herbe fraîche. On décèle une pointe de violette au milieu de toute cette richesse et de cette complexité évoluée.

La bouche est du même acabit : superbe ! Tout est souple, soyeux avec des tanins totalement fondus. C’est intense et fin avec de la longueur et une finale légèrement épicée. Il n’y a pas l’amertume qui peut parfois marquer, plus ou moins, certains vins d’un certain âge. Franchement : extra, c’est le pied ! On a du fruit, des épices douces et du cuir… aucune fausse note !

Accords : carré d’agneau, gratin dauphinois, agneau, côte de veau épaisse, gratin de macaroni, gibier, bœuf, champignons, cèpes, mimolette extra-vieille, Saint Nectaire fermier

Infos : Château Pichon Longueville – Baron – Pauillac – Rouge – 1993 – 13% – L0193

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*