Mâcon-Pierreclos – Le Chavigne – Guffens-Heynen – 1996

Dégusté le 15/05/2016.

Guffens pierreclos chavigne 96La robe d’un intense jaune or aux reflets franchement cuivrés fait penser à un Sauternes.

Le nez est d’abord sur la noisette très intense et franche, la noix, l’amande. On peut sentir des parfums de brioche, de fleur d’oranger. Un peu après viennent les fruits exotiques et agrumes séchés : ananas, citrons, pamplemousse rose.

L’agitation du verre procure de la rondeur. On a un beau mélange harmonieux, intense et puissant. Un léger iodé s’allie au côté sucré/acidulé.

saint-JacquesEn bouche, l’attaque est douce et ronde, ample avec du gras bien enveloppant. C’est équilibré mais paraît un peu déstructuré, c’est à dire tout n’arrive pas en même temps, l’acidité n’apparaissant que dans un 2d temps. C’est très long, avec une acidité structurante, et laisse une sensation chaleureuse. On retrouve le nez avec un côté iodé plus présent. La noisette et l’amande sont là tout du long. Dans le verre vide, on retrouve tout. Plutôt pas mal pour ce cru de près de 20 ans !!

On lui associera des plats présentant un certain gras permettant de redonner la perfection de l’équilibre. Les saint-Jacques seront bardées de lard, le poisson ou la volaille à la crème…

Accords : Saint-Jacques poêlées, vol-au-vent, bouchées à la reine, poisson à la crème, volaille à la crème, beaufort, comté, vieux gruyère

Infos : Guffens-Heynen – Mâcon-Pierreclos – Le Chavigne – Blanc – 1996 – 13% – L.96602

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*