Irouleguy – Txantxangorri – 2004

Dégusté le 11/02/2012.

J’ai pas mal hésité avant de mettre un compte-rendu sur ce vin car les deux précédentes dégustations ne m’avait pas du tout convaincu… Après avoir attendu un peu plus, voyons voir ce que donne cet Irouléguy

La robe est d’un pourpre assez intense.

Le nez est d’abord sur la cerise noire, avec une petite note grillée et un joli vanillé.

A l’agitation, on est sur les mêmes notes avec en plus des notes de viande cuite. Comme ce que j’avais constaté auparavant, le nez est sympathique et assez représentatif de la région, mais ici il est clairement plus expressif, malgré un petit côté vineux peu flatteur, en particulier à l’ouverture.

La bouche n’est pas super équilibrée, et là je retrouve ce qui m’avait déplu. L’attaque est souple mais il y a un côté boisé qui assèche la bouche et donne une amertume peu agréable. Les tanins sont encore légèrement présents, donnant un côté épicé en finale. Finale et longueur au cours desquelles on a aussi pas mal de chaleur avec de l’acidité. Le tout me semble assez déstructuré, pas en place, bancale. On loin des meilleurs Irouleguy, dommage.

Par contre, l’accord sur un boudin noir au pomme s’est révélé très juste, valorisant pour le vin.

Accords : boudin noir au pomme, confit de canard, magret de canard, thon à la basquaise, fromages basques

Infos : Txantxangorri – Irouleguy – Rouge – 2004 – 12,5%

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*