Irouleguy – Hegoxuri – Arretxea – 2007

Dégusté le 17/11/2012.

Déjà dégusté l’année dernière, j’avais indiqué alors qu’il était préférable d’attendre encore au moins 2 ans avant d’y revenir. Mais les fameux petits encornets farcis selon la recette des frères Pourcel m’ont donné envie de tester l’accord 😉

Et bien l’accord avec cet Irouleguy blanc de la maison Arretxea, cuvée Hegoxuri de 2007, fut plutôt convaincant.

La robe est assez pâle mais commence à virer à la paille.

Le nez est très typique cette fois-ci : citron confit, mangue et fruits exotiques. Mais aussi une touche de noisette/fruits secs et une pointe mielée. Il y a déjà beaucoup de finesse et d’élégance.

A l’agitation, on gagne de l’ampleur et de la rondeur. On retrouve la rondeur des fruits exotiques. Mais on a rapidement des fleurs blanches et des notes de pamplemousse.

La bouche présente une belle attaque franche avec pas mal d’amplitude. L’équilibre est intéressant, même si l’acidité domine encore un peu, en particulier la finale, lui donnant encore une vivacité assez marquée (mais pas désagréable). Cette acidité a diminué depuis l’année dernière, on approche donc petit à petit du bon moment ! Il n’empêche que c’est déjà très précis et tendu, avec beaucoup de pureté et de fraîcheur. Au niveau du goût, on retrouve le nez avec en plus des notes boisées subtiles. Le goût laissé en bouche est très bon et intense.

Les petits encornets farcis - recette des frères Pourcel

L’accord avec les encornets tombe juste, le vin donnant la vivacité nécessaire et s’entendant assez bien avec la sauce à base du jus de cuisson, de citron, d’huile de noix et de sauce soja. Un régal !

Accords : petits encornets à la « Pourcel », piquillos, crevettes grillées, poissons à la cème, viandes blanches à la crème, volailles à la crème, tomme basque, Ossau-Iraty, fromages de chèvre

 

Infos : Arretxea – Irouleguy Hegoxuri – Blanc – 2007 – 13% – Lot 07

 

2 commentaires on “Irouleguy – Hegoxuri – Arretxea – 2007”

  1. vosgia Répondre

    Ayant également eu l’occasion de goûter ce vin, je suis d’accord avec les arômes que tu as décélés, même si pour ma part, j’ai surtout reconnu le citron confit et en deuxième nez, un peu de noisette.
    La photo des encornets est digne d’un plat de grand restaurant. Bravo au chef!

    • xav Répondre

      Hello Vosgia et merci pour le commentaire.
      Cette fois-ci (par rapport à l’année dernière), je trouve, en plus, qu’il retrouve les arômes typiques des Irelouguy blancs, c’est à dire sur les fruits exotiques et le fleurs blanches.
      Quant au plat, c’était non seulement beau à regarder, c’était excellent ! LA chef est une perle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*