Dégustation : les verres

Je vous propose d’aborder la problématique du verre , objet indispensable pour boire bien entendu, mais dont la forme a une grande influence en terme de dégustation.

En effet, afin d’apprécier au mieux les qualités (et détecter les défauts) d’un vin lors de sa dégustation, il est utile d’avoir un (ou plusieurs) verre adapté. Le choix est vaste. Celui-ci pourra être généraliste, c’est à dire capable de révéler les arômes de la plupart des vins, ou plus spécialisé dans un type de vin, ce qui peut être utile si vous êtes plus attiré par un seul type de vin (ou si vous avez les moyens 😉 ).

Vous trouverez donc ici un petit aperçu des différents verres que j’utilise pour mes dégustations. Je vous présenterai les 3 types de verre que j’utilise le plus pour mes dégustations. Il s’agit de verre ayant une optique dégustation, donc une reproductibilité des résultats. Le but est donc d’avoir un verre capable d’être performant quel que soit le breuvage. Bien sûr, on peut les garder pour la suite du repas.

  • Le verre INAO : la référence.

On commence par l’incontournable verre INAO dont la forme est étudiée et les cotes déterminées au millimètre près afin de proposer une forme standard permettant de réaliser des dégustations dont les résultats seront comparables et reproductibles.

C’est mon verre de tous les jours, et vous le trouverez souvent chez les producteurs ou lors de dégustations chez un sommelier.

Il existe en cristal ou en verre blanc, donc à tous les prix.

 

 

  •  Le Taster : un impitoyable qui porte bien son nom !

Dans un autre genre voilà le taster Impitoyable. Il s’agit du tastevin moderne, mais celui-ci ne permet pas seulement d’apprécier la brillance et la robe du vin, mais surtout ses qualités aromatiques. Avec lui, tout est détectable, même les défauts, donc attention, vous pouvez être surpris! Il révèle rapidement l’ensemble de la palette aromatique d’un vin. Sa  forme étudiée permet à la fois une aération efficace grâce à une large surface en contact avec l’air et une concentration des arômes importante au niveau du nez. De plus, son design lui assure une préhension très pratique évitant de réchauffer le liquide et permettant de casser sa surface lors de l’agitation afin d’en libérer encore mieux les arômes.

Ce verre porte vraiment bien son nom et j’essaye de l’avoir toujours sous la main depuis de nombreuses années.

 

  • C&S Universal Tasting : vraiment universel.

Chef & Sommelier propose une série universelle particulièrement performante et d’un bon rapport qualité/prix. Je l’utilise depuis quelque temps, et en plus d’être joli, il s’agit d’un verre particulièrement efficace. Il faudra veiller à verser le vin jusqu’au maximum du diamètre afin d’avoir la plus grande surface d’oxygénation et une hauteur d’air adaptée à une concentration efficace au niveau du nez. Sa forme étudiée lui permet des dégustations précises et complètes. Il révèle beaucoup plus de choses que l’INAO. Comme son nom l’indique, il est universel et tous les types de vin sont acceptés. Il met également assez bien en valeur les différentes notes aromatiques d’un vin.

C’est un excellent choix pour apprécier un vin de sa dégustation analytique à son mariage avec les mets du repas.

 

4 commentaires on “Dégustation : les verres”

  1. bella roma Répondre

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour toutes ces précieuses indications sur les verres à choisir pour bien déguster un vin.
    J’ai une petite question. En allant consulter les verres chef et sommelier, j’ai constaté qu’il en existait aussi pour le champagne.
    Les as-tu déjà testés? Cela apporte-t-il vraiment un plus au champagne?
    J’ai le sentiment que le gain au niveau de la mise en valeur des arômes n’est pas aussi important que pour les vins.

    J’en profite pour te féliciter pour ton site.
    J’y vais régulièrement et je constate que très régulièrement tu crées de nouvelles rubriques toujours très intéressantes.

    • xav Répondre

      Bonjour et merci pour tes remarques.

      J’ai eu l’occasion de tester ce type de flûtes. Elles peuvent présenter quelques avantages :
      – La structure du verre peut faire que les bulles se formeront mieux et seront mises en valeur, permettant d’apprécier leur taille;
      -La forme, étroite en bas, comme une flûte traditionnelle, laisse une hauteur suffisante pour apprécier les bulles;
      -La forme plus ou moins évasée en haut du verre permet assurément une concentration des arômes au niveau du col.

      En conclusion, visuellement, c’est joli préservant le côté festif du Champagne et assurant une certaine production de bulles, au nez, c’est plus concentré et on arrive à mieux distinguer les arômes et gustativement, les bulles étant nombreuses, on peut apprécier la structure même de celles-ci. On arrive un peu au même résultat en carafant dans une carafe pas trop évasée.

      A bientôt !

  2. bella roma Répondre

    Merci pour toutes ces précisions.
    Je crois que je vais me laisser tenter.

    Bon courage pour la tenue de ton site.

  3. xav Répondre

    Une prochaine série sur les verres dédiés ou utilisés pour le Champagne ?
    Dites-moi si ça vous intéresse !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*