Mesdegustations

Dégustations, accords & autour du vin

Coteaux du Languedoc – 1998 – Prieuré de Saint-Jean de Bébian

Dégusté le 13/07/2019.

Voilà longtemps que j’attendais de l’ouvrir ce Bébian ‘98  ! Après l’avoir dégusté en blanc il y a déjà quelque temps, il était l’heure de passer (enfin) au rouge ! Pour mémoire, il s’agissait d’une très belle année en Languedoc.

Bébian 98

1998 : pratiquement 21 ans pour un rouge du sud, même si cela change depuis une dizaine d’années, certains esprits chagrins (et ignorants) vous dirons toujours que ce n’est pas sérieux, ou encore « pouha… ». Et bien voyons voir ce qu’il en est et qui est dans le vrai !

Alors d’abord au niveau de la couleur, les teintes rouilles dominent, ce qui est bien normal. Mais il y a encore de la brillance et ce n’est pas terne du tout. Bref, pas de défaut.

Une fois dans le verre, on est surpris par le fruit encore bien présent, qu’il soit frais ou plus cuit : cerise, prune, mûre. Une violette discrète est décelable. Mais c’est un parfum de vieux kirsch qui éclate, donnant le ton d’une partition qui tient bien la route, rythmée par des notes de vanille et un boisé typé fût de porto dans lequel se confond du cuir. C’est intense, avec de la rondeur.

L’aération renforce cette intensité aromatique. Le kirsch bat la mesure d’une harmonie fruitée : cerise, prune, mûre sont enrichies de fruit compoté, de fraise cuite. La violette est toujours là, comme au 1er nez. Malgré ces notes chaudes, à la limite de la lourdeur, la fraîcheur est encore bien là. Le cuir s’intensifie. Du bois de cade apparaît nettement. Quel nez !

Avec les vieux rouges, on peut toujours craindre une amertume trop présente, une sécheresse ou encore une platitude sans limite… Et bien ici on est certes sur la douceur, de l’attaque à la finale, mais on a une acidité qui équilibre réellement bien le tout. Pas de sécheresse, ni d’amertume ici ! Franchement cela m’a étonné. Cette bouche est vraiment top avec ses tanins fondus et une belle longueur.

Bébian 98 rouge

La conclusion ? Une fois de plus, je le confirme : les vieux rouges du sud sont excellents ! J’aurais bien sûr pu l’ouvrir il y a déjà plusieurs années, mais franchement, je ne regrette pas car tout en étant devenu plus complexe, ce Bébian est toujours assez fringant et la bouche m’a vraiment surpris !

Très bel accord sur une épaule d’agneau sauce chermoula.

Accords : viande rouge, bœuf, agneau, daubes, daube de bœuf, civets, gibier, champignons, cèpes, fromages basques, fromages bleus, chocolat

Infos : Prieuré de Saint-Jean de Bébian – Coteaux du Languedoc – 1998 – Rouge – 14 %

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Mesdegustations

Thème par Anders Norén