Côte-Rôtie – « Côtes Brune et Blonde » – Guigal – 1991

Dégusté le 31/12/2005.

Robe d’un beau pourpre brillant.

1er nez : Très fruits rouges et noirs comme le cassis, la mûre, la framboise, la myrtille et la cerise griotte. C’est puissant dès l’ouverture, avec des notes de sous-bois, de réglisse et de vanille qui se révèlent.

On retrouve tout cela au 2d avec une note plus boisée. En attendant plus longtemps, des arômes plus évolués font leur apparition : gibier, vieux cuir et notes de torréfaction.

Bouche : Attaque tout en équilibre. On retrouve toutes les petites baies présentes au nez. Soyeux par des tanins très fins et fondus, donnant une légère acidité en finale. Très long.

Trop jeune ?… Peut-être.

Accords : terrine, gibier à plumes, pigeon, dinde aux marrons, livarot

Infos : E. Guigal – Côte-Rôtie – « Côtes Brune et Blonde » 1991 – Rouge – 13%

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*