Mesdegustations

Dégustations, accords & autour du vin

Aude-Hauterive – L’Indomptable de Cigalus – 2017 – Domaine de Cigalus

Dégusté le 30/11/2019.

indomptableCigalus-2017-rouge

Cigalus fait partie des domaines de Gérard Bertrand, connu en particulier pour être à l’origine du fameux label de qualité des vins sudistes « Sud de France » qui a permis, avec d’autres précurseurs, un véritable renouveau en Languedoc-Roussillon. A la tête du groupe qui porte son nom, il offre un large panel de vin, tant en termes de diversité que de tarifs, mais toujours en biodynamie. A titre d’illustration, on trouvera des vins en BIB disponibles dans la grande distribution et le fameux Clos d’Ora dans l’appellation Minervois La Livinière.

Au domaine de Cigalus, on trouve le Cigalus et l’Indomptable, les deux sont disponibles en rouge et en blanc. Difficile de dire si on peut ou non qualifier l’Indomptable de 2d vin. En effet, les fiches descriptives disponibles sur le site sont ambiguës puisque dans les cépages utilisés pour l’Indomptable rouge il n’est pas indiqué le carignan mais seulement merlot, syrah, cabernet-sauvignon et grenache, alors qu’il apparaît dans les explications relatives à la vinification et l’élevage… comme pour le Cigalus qui lui comporte, d’après sa fiche et en plus de l’Indomptable, du carignan et du caladoc. Bref, c’est pas très précis… Mais ça n’a pas vraiment d’importance, car le même soin semble appliqué aux deux vins et ce qui compte c’est le plaisir potentiel contenu dans chaque bouteille 😉

Alors, allez, on y va. Voyons si cet Indomptable peut quand même s’apprivoiser !

2017… Oui, il est très jeune, sans doute un peu trop, mais ça me démangeait ! Et puisque les dernières foires aux vins m’ont permis d’en avoir à assez bon prix (moins de 14 €) je n’ai pas trop hésité 😉 Cette jeunesse est donc logiquement encore bien visible dans les reflets violets de ce jus rubis, voire pourpre, profond et intense.

Même s’il n’est pas exubérant, le nez est immédiatement très fruit noir : cerise, prune, mûre et un peu de cassis. De la vanille accompagne subtilement le parfum de violette et de douces touches de café. On a une impression de finesse aromatique. A l’agitation, je suis étonné car il semble encore timide, discret. Le fruit est quand même souligné, des notes d’herbes aromatiques et de jus de viande grillées s’expriment et petit à petit du cuir, jeune, signale sa présence. Bon, il va sans doute falloir attendre l’adolescence pour percevoir plus de fougue mais tout est là, donc je ne me fais pas de souci pour les prochains débouchages !

Potentiel identique avec plus de présence en bouche. Après une attaque souple, on apprécie la finesse des tanins qui procurent encore un peu d’astringence mais tendent vers le fondu, ce qui donne une onctuosité assez appréciable. C’est long, avec de belles sensations, vraiment sympa, quoi qu’encore un peu viril. Question arômes, on est sur le fruit et son noyau, mais aussi des notes plus chaudes comme la datte, la réglisse et le café/vanillé.A noter que malgré son titrage élevé (15 %!), je n’ai ressenti aucune lourdeur ou brûlure alcoolique.

A attendre encore quelques années.

Accords : agneau, côtes d’agneau, côte de veau, veau à la tapenade, fromages basques, fromages à pâte molle

Infos : Gérard Bertrand– Domaine de Cigalus – L’indompatble de Cigalus – Aude-Hauterive – 2017 Rouge – 15%

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Mesdegustations

Theme by Anders Norén