Alsace Pinot Gris – Cuvée des Prélats – Paul Ginglinger – 2010

Dégusté le 07/04/2013.

les prélats ginglinger 2010Voilà quelques années que le pinot gris alsacien ne peut plus porter le nom de tokay ou tokay pinot gris. En effet, même si l’alsacien et le hongrois ont peut-être une origine commune, le nom de tokay est aujourd’hui réservé au seul vin hongrois (tokaji), excellent par ailleurs.

Nous avons déjà dégusté le grand cru Eichberg de chez Ginglinger, il s’agit ici de la cuvée des Prélats, plus modeste mais aussi bien réalisé.

La robe est jaune pâle avec des reflets dorés.

Le 1er nez est sur les agrumes qui se mêlent au miel. On a des fruits exotiques, la mangue. On note une évolution vers des notes plus fumées.

Le 2d nez présente beaucoup de délicatesse ainsi qu’une rondeur élégante. On sent poindre des arômes d’évolution subtiles : fumée, miel de fleurs concentré. De même le coté floral est présent : camomille, bergamotte.

En bouche : quelle rondeur ! Et l’équilibre touche juste, avec assez de nervosité. On a tout ce que nous donne le nez avec une persistance intéressante et un petit côté épicé restant discret, en fond de bouche. C’est très bien fait et donne beaucoup de plaisir.

Une marmite de crevettes en nage de coco dans laquelle on trouve du maïs et du curry a fait un très bon compagnon.

Accords : foie gras, curry de veau, cuisine asiatique, marmite de crevettes en nage de coco, épices, agrumes, munster

Infos : Paul Ginglinger – Alsace Pinot Gris – Cuvée des Prélats  – Blanc – 2010 – 12,8%

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*